La séduction chez les animaux

Comme vous le savez, l’écriture est un de mes passe-temps. Je me suis récemment intéressé à la thématique de la séduction chez les animaux, en répondant à une offre sur Facebook. Je devais écrire un article sur cette thématique en peu de mots (environ 500) et de manière à intéresser le lecteur. Mon article n’a pas été retenu, mais j’ai réellement pris plaisir à me plier à cet exercice. Je le publie donc sur mon blog.

 

Séduction : et si l’homme était finalement un animal comme les autres ?

 

Au fil des siècles, voire des millénaires, l’homme a cherché à se diversifier dans ses « techniques de drague ». Ces dernières années, l’apparition des différents sites de rencontre a profondément bouleversé les codes de la séduction chez les humains. La « drague 2.0 » (voire 3.0) rend-elle l’être humain plus expert dans le domaine de la séduction ? On ne peut pas nier que l’homme est un inventeur de génie, mais sur la séduction même, il n’a rien créé. Souvent, le concept de séduction lui échappe totalement, car il y a ce petit côté « instinctif » très présent. Or, on ne trouve plus beaucoup d’instinct chez l’homme, sauf si on l’étudie sous le prisme « d’être animal ». Sous cet angle, l’homme a su conserver sa part bestiale : il y a donc un animal qui sommeille en lui. Lorsqu’un homme séduit, il fait souvent appel à son côté animal, car la séduction ne s’intellectualise pas : cette dernière se pratique de manière quasi intuitive. Mais en somme, si la séduction appartient au domaine animal, cela signifie que les animaux utilisent des techniques pour se séduire entre eux, et en effet, les différentes espèces ne manquent pas « d’imagination » lors de leur parade amoureuse. 

Couleurs, chant, danse, odeur, etc., les animaux ont recours aux différents sens dans le jeu de la séduction, jusqu’à la parade nuptiale. Ces méthodes, parfois insolites, ont toutefois prouvé leur efficacité. Ajoutons que certaines parades se rapprochent de nos techniques. Prenons tout d’abord l’exemple de la danse. La parade nuptiale la plus belle à découvrir est celle des papillons azurés. La procédure est toutefois longue et très technique. Elle commence au sol et lors de leur envol, le mâle et la femelle tournoient de manière coordonnée. Après avoir atterri côte à côte, ils recommencent le cérémonial plusieurs fois.

1127400
Parade nuptiale des papillons azurés

Cette coordination se retrouve également chez les hippocampes, avant la phase d’accouplement. En effet, leurs mouvements gracieux et lents, lorsqu’ils exécutent un ballet, sont semblables à une valse. Or, cette danse n’est-elle pas utilisée traditionnellement chez les jeunes mariés ?

chez-les-hippocampes-la-parade-nuptiale-peut-durer-plus-de-huit-heures_de7f62c16b516d95e18c38670b6856b62d5b055d
Parade nuptiale chez les hippocampes

La danse peut être perçue chez les animaux comme un signe de bonne santé et d’endurance, et les femelles sont attirées par le mâle qui danse le plus longtemps. C’est le cas du manakin à cuisses jaunes, oiseau d’Amérique centrale. Pour la petite anecdote, ce volatile exécute une danse semblable au … Moonwalk ! Dans une vie antérieure, Mickael Jackson était certainement un manakin.

Mais la séduction passe également par le chant. L’exemple le plus intéressant est celui du brame du cerf. Les vieux mâles utilisent cette technique pour décourager les jeunes prétendants. Il y a donc un aspect très viril, semblable à nos comportements : c’est celui qui « gueule le plus fort » qui remporte la mise. La concurrence entre les mâles d’une même espèce n’est donc pas propre à l’humain. Finalement, nos techniques de séduction, ainsi que nos différents comportements, peuvent être observés dans la nature. La goujaterie n’existe pas que chez les humains. En effet, il existe une espèce d’oiseau dont le mâle construit un nid afin d’attirer la femelle et qui l’expulse une fois l’accouplement achevé, le but étant d’aller draguer une autre femelle. De même, il existe une espèce de singe dont le mâle a bien compris que pour arriver à ses fins, il devait se montrer affectueux avec les petits.

En somme, lorsque l’on parle de séduction, l’humain est un animal comme les autres. Peut-on donc dire que l’homme n’a rien inventé, mais il ne fait que reprendre et s’attribuer des concepts relevant des lois naturelles ?

 

Liens utiles qui m’ont permis d’écrire l’article

Publicités
Catégories animauxÉtiquettes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close